E. Leclerc s'engage à faire disparaître de ses rayons les emballages cancérigènes en 2017


Michel-Edouard Leclerc a annoncé ce vendredi, sur son blog, la suppression de tous les emballages cancérigènes en 2017.

E. Leclerc s'engage à retirer de ses rayons tous les emballages cancérigènes en 2017.

Les marques propres commercialisées par le groupement E. Leclerc sont mises en marché par la Scamark. Fin 2015, celle-ci avait conduit une étude d'analyse de risques suite à l'interpellation de l'ONG Foodwatch qui dénonçait la présence dans des aliments d'épicerie de traces d'hydrocarbures provenant des cartons d'emballage en fibres recyclées.

Près d’une cinquantaine de références concernées

Au total, 47 références seraient concernées selon la Scamark. Parmi elles, 23 ont été passées en carton vierge et 4 ont été supprimées pour des motifs commerciaux. Les 20 produits restants susceptibles de présenter un risque de migration seront pour leur part remplacés courant 2017. 

Emballages au carton vierge pour les légumes secs

Pour 14 d'entre eux, la Scamark a négocié avec les emballeurs un programme de substitution avec une date limite de processus qui aboutira, au plus tard, en juin. Les légumes secs seront, eux, passés en carton vierge dès le 1er trimestre 2017.

Enfin, les cahiers des charges des emballeurs concernant les futures productions des 6 autres références (pizzas, crevettes et gambas surgelées) et intègrent les nouvelles exigences.

Michel-Edouard Leclerc a également annoncé que les marques nationales et fournisseurs du groupe se verront notifier la décision de de ne plus proposer de références dont les emballages sont sensibles aux migrations des huiles minérales.

Créé le 07 novembre 2016

Sources :

AFP/Relaxnews