France : 230 volailles et oiseaux abattus préventivement contre la grippe aviaire


Plus de 230 volailles et oiseaux d'une exploitation de Brillon (nord de la France) ont été abattus jeudi pour prévenir le risque d'influenza aviaire H5N8, a annoncé la préfecture locale.

"Cette mesure fait suite au constat d'une mortalité importante des poules depuis le 21 juin rapportée par l'exploitant alors que les autorités belges ont notifié deux foyers d'influenza aviaire (H5N8 - hautement pathogène)" au cours des derniers jours, a expliqué cette source dans un communiqué. "Toutes les mesures nécessaires ont été prises dans l'élevage pour éviter une éventuelle propagation du virus. Dès le 27 juin, une zone de contrôle temporaire d'un rayon de 3 km autour de l'élevage suspect avait été mise en place par le préfet", a-t-elle rapporté.

Le gouvernement français avait annoncé le 5 mai la fin de l'épidémie de grippe aviaire. H5N8 avait causé la non-production de 11 millions de palmipèdes, dont plus de 4 millions abattus à titre préventif.

Ce type de mesure vise à endiguer la propagation de l'épidémie chez les volailles. Il n'y a pas de risque direct pour la santé humaine. A moins de vivre en permanence au milieu des volailles contaminées et de respirer un air contaminé, le risque de transmission est quasi-nul. Seuls les éleveurs et professionnels de la filière doivent suivre certaines règles de sécurité, notamment lors de la manipulation d’animaux morts. Enfin, la transformation du virus vers un virus transmissible d’homme à homme nécessiterait une évolution du virus sur le long terme qui reste peu probable et que les abattages des volailles contaminées contribuent à prévenir.

Ecrit par:

AFP/Relaxnews

Créé le 30 juin 2017

Sources :

Influenza aviaire (H5N8 - hautement pathogène) en Belgique - Mise en place de deux zones de surveillance dans neuf communes de la métropole lilloise - Communiqué de la Préfecture du Nord - 27 juin 2017 (accessible en ligne)

Photo : ©AFP PHOTO/Sebastian D'SOUZA.