Journée Européenne de l'Obésité : Priorité au dépistage et à la prise en charge !


L'incidence de l'obésité augmente toujours fortement en France et dans le monde. La Journée Européenne de l'Obésité, les 21 et 22 mai, a pour objectif d'améliorer le dépistage et la prise en charge de cette maladie.

A l'occasion de la Journée Européenne de l'Obésité organisée pour la première fois en France les 21 et 22 mai prochain, le Collectif National des Associations d'Obèses (CNAO) a pour objectif de faire perdre 5 à 10 % de poids aux personnes concernées. En effet, le Comité estime qu'une telle perte de poids améliorerait la qualité de vie des malades, et permettrait d'enrayer la progression de l'épidémie.

On parle aujourd'hui d'épidémie d'obésité tant cette maladie représente aujourd'hui un véritable problème de santé publique. Plus d'un Français sur dix est touché et cette proportion ne cesse d'augmenter. Selon l'étude ObEpi-Roche 2009 (lire notre article), l'obésité touche 14,5 % de la population française. Une évolution inquiétante puisqu'en 1997, cette fréquence n'était que de 8,5 %, soit une augmentation de 70 % en 12 ans...

En plus du fréquent mal-être associé à ces kilos en trop, l'obésité entraîne une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires ou d'autres pathologies comme le diabète. Plusieurs facteurs de risques sont en cause dans l'apparition de cette maladie : le facteur héréditaire, la sédentarité, l'offre et le comportement alimentaire, le stress, etc.

Pour atteindre l'objectif que s'est fixé le CNAO, la Journée met l'accent sur le dépistage et la prise en charge de la maladie. Ainsi, plusieurs hôpitaux et centres médicaux ouvriront gratuitement leurs portes pour un dépistage de l'obésité ou de ses complications : diabète, hypertension artérielle, troubles respiratoires ou risques hépatiques.

D'autre part, de nombreuses pharmacies en partenariat avec GSK Santé distribueront des kits comprenant une affiche, des brochures, un mètre ruban et des “cartonnettes“ pour calculer l'Indice de Masse Corporelle (IMC). Par ailleurs, une application iPhone appelée “NutriQuizz“ a été spécialement développée pour sensibiliser parents et enfants à une alimentation saine, équilibrée et de terroir.

En France, l'obésité infantile ne progresse plus. Une réussite à mettre au compte des nombreux plans d'action, dont le célèbre Programme National Nutrition Santé (PNNS) et du plus méconnu “Ensemble Prévenons l'Obesité Des Enfants“ (EPODE), qui vise à aider les familles à modifier durablement leur mode de vie et d'alimentation pour se mettre en conformité avec les recommandations du PNNS.

Pour plus d'informations sur les différentes actions menées partout en France, consultez le site du CNAO.

Frédéric Tronel

Source : Dossier de presse du CNAO “Journée européenne de l'obésité“, mai 2010

Ecrit par:

La rédaction de Doctissimo

Créé le 22 mai 2010