Mangez du chocolat, c'est bon pour le coeur !


Les accros au cacao vont être ravies ! Selon une nouvelle étude, une consommation modérée permet de réduire d'un tiers le risque d'insuffisance cardiaque chez les femmes. Mais attention, seule une consommation modérée semble efficace.

L'insuffisance cardiaque partage de nombreux facteurs de risque avec les autres maladies cardiovasculaires, comme l'hyperlipidémie, l'obésité et l'âge, mais l'élévation de la pression sanguine (hypertension artérielle) est de loin le plus important. Or, de nombreuses études menées sur les vertus du chocolat ont montré que sa richesse en flavonoïdes entraîne, entre autres, une baisse de la pression sanguine.

L'équipe dirigée par Murray Mittleman, directeur de l'unité de recherche épidémiologique cardiovasculaire au Centre médical Beth Israel Deaconess à Boston, a donc voulu examiner les effets à long terme du chocolat sur le coeur et voir plus particulièrement si sa consommation entraînait une baisse du risque d'insuffisance cardiaque.

Pour cela, ils ont examiné les données issues d'une cohorte de 31 823 Suédoises âgées de 48 à 83 ans combinées aux registres suédois des hospitalisations et des décès pour la période 1998-2006. Les résultats, rapportés dans Circulation : Heart Failure montrent :

- Une réduction du risque d'infarctus de 32 % chez les femmes qui mangeaient en moyenne entre 1 et 3 barres de chocolat par semaine ;

- Une baisse de 26 % du risque chez celles dont la consommation était comprise entre 1 barre et 1/3 de tablette de chocolat par mois ;

- Aucun effet chez les plus gourmandes, qui s'accordaient au moins une barre de chocolat par jour.

Pour les chercheurs, l'absence d'effet protecteur du chocolat lorsqu'il est consommé quotidiennement est probablement due à l'excès calorique qu'une telle consommation engendre, qui contrebalance les effets bénéfiques des flavonoïdes.

Ces résultats confirment l'effet protecteur du chocolat vis-à-vis des maladies cardiovasculaires mis en évidence dans une étude allemande publiée cette année dans l'European Heart Journal. Brian Buijsse du German Institute of Human Nutrition à Nuthetal et ses collègues avaient en effet conclu qu'une consommation quotidienne de chocolat égale à 7,5 grammes en moyenne réduisait de 27 % le risque d'attaque cardiaque et de 48 % celui d'AVC diminué, par rapport à une consommation d'1,7 gramme par jour.

Encore une fois, tout est question de dose...

Amélie Pelletier

Sources :

Circulation: Heart Failure, 16 août 2010 - Chocolate Intake and Incidence of Heart Failure: A Population-Based, Prospective Chocolate Intake and Incidence of Heart Failure: A Population-Based, Prospective (étude accessible en ligne)

European Heart Journal, 30 mars 2010- Chocolate consumption in relation to blood pressure and risk of cardiovascular disease in German adults (étude accessible en ligne)

Ecrit par:

La rédaction de Doctissimo

Créé le 18 août 2010