Publicité choc contre les dangers des fast-foods


Quoi de plus banal, de nos jours, qu'un fast-food au croisement de deux rues ou dans un centre commercial ? Cette explosion du nombre de restaurants de ce type aurait-elle un rapport avec celle de l'obésité dans les pays occidentaux, ainsi que l'augmentation des décès par maladies cardiovasculaires ? Oui, selon une organisation de médecins prônant le végétarisme, qui s'appuie sur les résultats de plusieurs études scientifiques. Afin d'illustrer leur propos, ils viennent de diffuser sur les écrans américains une publicité choc, qui fait également sensation sur la Toile.

 Les aliments gras et sucrés sont mauvais pour la santé, du moins l'excès de leur consommation, comme nous le serinent régulièrement les autorités sanitaires. De fait, la consommation excessive à l'âge adulte de sucreries et/ou hamburgers augmente les risques d'obésité, donc de diabète et de maladies cardiovasculaires, surtout si elle est associée à une sédentarité.

 
 L'organisation à but non lucratif des “Professionnels de santé pour une médecine responsable“ (Physicians Committee for Responsible Medicine, ou PCRM) a donc voulu attirer l'attention sur le lien entre les maladies cardiovasculaires et certains plats très gras servis par les fast foods, lorsqu'ils sont fréquentés de manière répétée(le personnage, qui a la quarantaine, est en surpoids important, voire obèse) :

 

 Ce spot, déjà vu par plus d'un demi-million d'internautes, qui buzze sur les réseaux sociaux et a été diffusé hier sur une chaîne de télévision à Washington, a pour but de choquer et de sensibiliser aux risques de l'alimentation trop grasse et trop salée, en particulier dans les chaînes de fast food KFC et Mc Donald's, dont le slogan “Tout ce que j'aime“ est d'ailleurs détourné à la fin du clip.
 
 Cette campagne, qui attaque frontalement ces géants de la restauration rapide, rappelle celle qui a entouré la sortie du film “Super Size Me“ en 2004. Dans ce documentaire de Morgan Spurlock (lire son interview sur Doctissimo), les spectateurs pouvaient suivre l'influence néfaste sur la santé d'une alimentation exclusive chez Mc Donald's :

 

Super size me

 Néanmoins il faut tempérer tout cela, même si les dangers de l'excès doivent être dénoncés : une consommation modérée de tels aliments ne présente pas de risques particuliers, de même qu'une prise légère d'alcool, par exemple. De plus les fast foods se targuent depuis quelques années d'utiliser davantage d'ingrédients sains (meilleures huiles végétales, pain complet, augmentation de l'offre de salades, fruits en dessert, eau minérale en sus des sodas, etc.). Par ailleurs le végétarisme strict, prôné par PCRM, n'est également pas sans dangers (carence en fer et autres nutriments essentiels par exemple, si le régime est approximatif).
 
 Ce spot va-t-il inciter à la modération ou est-il trop excessif, comme d'autres spots dénonçant certains comportements ? Qu'en pensez-vous ? Venez vous exprimer sur notre forum !
 
 Jean-Philippe Rivière
 
Sources :
 - “Consequences“, PCRM, septembre 2010, via  YouTube et Twitter @PCRM
 - “Systematic review of randomized controlled trials of low-carbohydrate vs. low-fat/low-calorie diets in the management of obesity and its comorbidities“, Hession M et coll., Obesity reviews, janvier 2009, étude accessible en ligne
 - “Super Size Me“, bande-annonce sur cinemovies.fr, accessible en ligne

Ecrit par:

La rédaction de Doctissimo

Créé le 17 septembre 2010