Un composé présent dans le vin rouge utile contre l'obésité ?


Bon pour le cœur, le vin rouge le serait-il également contre les graisses ? En fait, d’après une étude publiée dans Journal of Biological Chemistry, un composé présent dans le vin rouge, le raisin, les myrtilles et les fruits de la passion, le picéatannol, bloquerait la capacité des cellules graisseuses immatures à se développer et à grandir.

Le picéatannol, un composé présent dans le vin rouge, permettrait de réduire l'accumulation de graisses dans les cellules.

Les chercheurs souhaitent que leur découverte puisse ouvrir une nouvelle voie dans la compréhension et la contrôle des mécanismes de l’obésité. Kee-Hong Kim et ses collègues de la Purdue University ont cherché à en savoir plus sur le picéatannol, dérivé peu étudié du resvératrol. Ce dernier, de la classe des  polyphénols et également présent dans le vin rouge, est un composé bien connu aux propriétés anti-vieillissement et qui pourrait également être utile pour lutter contre l’obésité.
Toujours est-il que ce composé, une fois dans le corps humain, se transforme en picéatannol. D’où l’intérêt de mieux connaitre ce composé.

Pour ce faire, les chercheurs de la Purdue University ont travaillé sur des cultures de cellules.  Résultat, ils ont donc observé que le picéatannol pouvait bloquer le développement des cellules graisseuses.

“Le picéatannol altère le rythme de l'expression des gènes, le rôle des gènes et l'action de l'insuline lors de l'adipogenèse, le processus durant lequel les cellules graisseuses jeunes deviennent des cellules graisseuses matures“, a déclaré le directeur de l'étude, Kee-Hong Kim*. “En présence du picéatannol, l'adipogenèse est retardée, voire complètement inhibée.“

D’après le chercheur, l’adipogénèse est une cible moléculaire importante pour retarder ou prévenir l’accumulation de graisse dans les cellules et, espèrent-ils,b de manière plus globale la prise de masse grasse.  
Pour la suite, les chercheurs souhaitent travailler sur un modèle animal de l’obésité.  Par ailleurs, la difficulté majeure à laquelle se heurtent les chercheurs réside dans le fait que le picéatannol se dégrade très rapidement une fois dans la circulation sanguine. “Nous avons besoin de travailler de manière à améliorer la stabilité et la solubilité du picéatannol pour créer un effet biologique“ conclue Kim.

Yamina Saïdj

Sources :

- “Red wine, fruit compound could help block fat cell formation“, communiqué de presse de la Purdue University, 4 avril 2012
 
- Etude : “Piceatannol, Natural Polyphenolic Stilbene, Inhibits Adipogenesis via Modulation of Mitotic Clonal Expansion and Insulin Receptor-dependent Insulin Signaling in Early Phase of Differentiation“, Jung Yeon Kwon and al, Journal of Biological Chemistry

Ecrit par:

Yamina Saïdj

Créé le 10 avril 2012