Les Oméga 3 limiteraient les dégâts de la cigarette


Les Oméga 3 pourraient aider à réduire certains dommages causés par le tabagisme. Cette étude grecque présentée dans le cadre du congrès mondial de cardiologie (à Dubaï) ne doit cependant pas faire oublier que le meilleur moyen de protéger ses artères reste d’arrêter de fumer…

Les Oméga 3 sont-ils  capables de limiter certains dégâts du tabagisme ?

Lors du World Congress of Cardiology à Dubaï, l’équipe de Gerasimos Siasos de l’Ecole de médecine de l’Université d’Athènes  a présenté les résultats d’une étude incluant 16 jeunes fumeurs en bonne santé proche de la trentaine. Durant 4 semaines, la moitié a absorbé quotidiennement par voie orale 2 grammes d'acides gras Oméga 3 et l’autre moitié un placebo (un composé sans principe actif). Les résultats montrent qu'une telle supplémentation de court terme tend à améliorer la rigidité artérielle et modère la réduction de l'élasticité vasculaire induite par le tabagisme, deux marqueurs de risques cardiovasculaires.

Néanmoins, ces données présentées dans le poster de l’étude, peinent à obtenir des résultats statistiquement significatifs, ce qui ne tempère cependant pas l’enthousiasme des chercheurs : “Ces résultats suggèrent que les Oméga 3 inhibent les effets délétères du tabagisme sur la fonction artérielle, qui est un marqueur pronostic indépendant du risque cardiovasculaire. Les effets cardioprotecteurs des Oméga 3 semblent être dus à la synergie de mécanismes multiples impliquant leurs effets anti-inflammatoires et anti-athérosclérotiques“.

Il ne s’agit pas pour autant de penser que tous les effets néfastes du tabagisme peuvent être contrecarrés par une supplémentation en Oméga 3. Le Dr Kathryn Tauber de l’Association américaine du cœur (AHA, organisatrice du congrès) rappelle ainsi que : “Le seul moyen de protéger votre organisme des dégâts causés par le tabagisme est d’arrêter de fumer. Nous encourageons par ailleurs tout le monde, fumeurs ou non-fumeurs, à adopter une alimentation saine, incluant des aliments riches en Oméga 3“. Les acides gras oméga-3 peuvent être trouvés dans les sardines, le maquereau, le saumon, le soja, l'huile de lin et les noix.

David Bême

Sources :

“Omega-3 fatty acides may help to reduce the physical harm caused by smoking“ - Communiqué du congrès mondiale de cardiologie - 20 avril 2012

Short-term treatment with omega-3 fatty acids prevents the smoking-induced impairment of vascular elastic properties in young individuals - Poster P650 - Poster Presentations From the WORLD CONGRESS OF CARDIOLOGY - Circulation published online April 15, 2012 (accessible en ligne)

Ecrit par:

David Bême

Créé le 25 avril 2012