Les Français mangeraient plus de mauvaises graisses que les Américains


Dans une étude comparative, publiée mercredi 5 septembre, le Credoc révèle les grandes différences entre les modes alimentaires des deux côtés de l'Atlantique. Si l'on constate une plus grande diversité alimentaire en France, il apparaît que la quantité d'énergie ingérée par les plus de 15 ans est sensiblement la même et que l'alimentation des Français âgés de 21 à 34 ans est même moins équilibrée que celle des Américains du même âge... De quoi remettre en cause notre réputation de pays de la gastronomie ?

Les Américains consomment 4,5 fois plus de sodas que les Français.

Plus de diversité alimentaire en France

Les Français consomment plus de produits différents (en moyenne 16,8 produits en deux jours contre 13,6 aux États-Unis) en moins de prises alimentaires (en moyenne 3,9 par jour contre 5,5 aux États-Unis). Cette diversité est principalement due à l'importance du déjeuner et la grande diversité culinaire des régions associée à l'assimilation de produits venus d'ailleurs dès le plus jeune âge. Mais cette diversité alimentaire, élément essentiel d'un régime équilibré, est en forte baisse chez les enfants de 3 à 14 ans, une conséquence selon le Credoc de la crise économique, qui “si elle se poursuivait sur le long terme (...) ne serait pas favorable à l'équilibre alimentaire des générations futures“.

Conséquence de cette diversité alimentaire, les Français consomment 9 fois plus de condiments ou d'abats, sept fois plus de pâtes, six fois plus de fromages, cinq fois plus de matières grasses ajoutées, de charcuterie et de pain-biscottes ainsi que quatre fois plus de viennoiseries.Outre-Atlantique, ce sont les produits transformés et composés qui sont surconsommés. Plus concrètement, sur les 32 aliments solides étudiés par le Credoc, seuls 7 sont consommés en plus grande quantité aux États-Unis : les biscuits salés, les céréales du petit-déjeuner, les sandwiches, les graines, les produits composés, les pizzas et les biscuits sucrés.

Plus de sucre et beaucoup plus de sodas aux États-Unis

Les apports caloriques sont les mêmes en France et aux États-Unis chez les plus de 15 ans. Mais la part apportés par les liquides est de 17 % aux États-Unis contre 10 % en France. Les Américains consomment 1,7 fois plus de liquide, dont 4,5 fois plus de sodas ! Consommant moins de fruits et légumes, le régime américain favorise la prise de poids.

Les États-uniens consomment plus de sucre (à cause des sodas, mais aussi des confitures, des jus de fruits, des gâteaux...) mais aussi plus d'acides gras polyinsaturés (dont les fameux Oméga 3 ) et les Français plus d'acides gras saturés et de cholestérol (à cause des fromages, des viennoiseries, de l'importance de la viande...) et plus de fibres (grâce à une consommation plus importante de fruits et légumes).

Les jeunes adultes français mangent moins bien que leurs homologues américains

En raison d'une forte consommation de sandwiches et d'un manque de fruits et légumes, l'alimentation des Français âgés de 21 à 34 ans est jugée moins saine que celle des Américains, du même âge. Chez les plus de 65 ans, le constat est également le même.
Contrairement aux idées reçues, les adolescents (15 à 20 ans) ne sont pas ceux qui ingèrent les repas les moins équilibrés. C'est même tout le contraire. ils ont l'alimentation la plus équilibrée avec les 45-64 ans.

En conclusion, le Credoc estime que “Globalement, les États-uniens n’ont pas une alimentation moins saine que celle des Français. Ils consomment plus de lipides qualifiés de « bons pour la santé », mais plus de glucides simples. Ils ont de meilleurs apports en sélénium et en certaines vitamines. Les comportements extrêmes sont cependant plus visibles aux États-Unis alors qu’en France, les écarts entre individus sont plus ténus“.

Les auteurs soulignent la situation des jeunes adultes de 21-34 ans qui ont une alimentation moins équilibrée qu’aux États-Unis : “Si cela devenait
un phénomène générationnel, il y aurait un risque d’affaiblissement du modèle alimentaire français“.

David Bême

Source : Comparaison des modèles alimentaires français et états-uniens - Credoc - 5 septembre (rapport accessible en ligne)

Ecrit par:

David Bême

Créé le 06 septembre 2012