En matière de nutrition, les jeunes sont les mieux informés


Les premiers résultats du “baromètre santé jeunes 2010“ de l’INPES révèlent que les 12-30 ans connaissent mieux les bonnes pratiques nutritionnelles de leurs aînés, sans pour autant les appliquer.

Les jeunes connaissent mieux les recommandations nutritionnelles que leurs aînés.

Ils aiment les fast-foods et les boissons sucrées, mais il n'empêche, les jeunes français âgés de 12 à 30 ans ont conscience des bonnes pratiques nutritionnelles. C’est ce que révèle le “baromètre santé jeunes 2010“, diffusé par l'Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) mercredi 5 juin. Et surprise de ces résultats : les jeunes les connaissent même mieux que leurs aînés.

Près des trois quarts des Français âgés de 12 à 30 ans (71 %) ont conscience qu'il est nécessaire de manger cinq fruits et légumes par jour, alors qu'ils ne sont que 57 % pour les 61-75 ans. Même constat pour les féculents recommandés par le Programme national nutrition santé (PNNS) : 14 % des jeunes savent qu'il faut en manger à chaque repas et selon l'appétit contre 8 % pour leurs aînés.

Toutefois, la tendance s'inverse lorsqu'il s'agit de manger du poisson deux fois par semaine (82 % des 61-75 ans le savent contre 69 % pour les jeunes).

Des repères nutritionnels compliqués à appliquer

Dans les faits, la réalité est toute autre. Les jeunes âgés de 12 à 30 ans ne sont que 6 % à consommer cinq fruits et légumes par jour, quand les 61-75 ans sont 24 %. Pour le poisson, l'écart est à nouveau conséquent. 38 % en consomment au moins deux fois par semaine pour les jeunes contre 60 % pour les aînés.

Les produits laitiers font exception. Les jeunes en consomment plus, soit 2,32 fois par jour en moyenne, alors que les plus de 30 ans n'en mangent que 2,04 fois.

Les jeunes se démarquent aussi par leur rythme alimentaire. Ils ne sont en effet que 79 % à déclarer prendre trois repas par jour, contre près de 92 % pour le reste de la population.

Les jeunes femmes, meilleures élèves

Au chapitre des bonnes habitudes nutritionnelles, les jeunes ont une attitude plus responsable que leurs homologues masculins, selon l'enquête de l'INPES. Elles mangent plus de fruits et légumes, sont moins nombreuses à se rendre dans un fast-food et consomment moins de boissons sucrées.

Relaxnews

Source : “Baromètre santé jeunes 2010“, Inpes, le 5 juin 2013 (résultats partiels en ligne)

Ecrit par:

Violaine Badie

Créé le 06 juin 2013