Obésité : les Etats-Unis détrônés par le Mexique


Le Mexique compte désormais plus de personnes obèses que les États-Unis. Le phénomène y prend des proportions inquiétantes, en particulier chez les jeunes.

Le Mexique présente un taux d'obésité plus important que celui des États-Unis.

C’est une place que le pays de l’Oncle Sam doit être heureux de perdre. La population américaine est désormais détrônée par le Mexique en terme d’obésité, qui compte 32.8 % d’adultes obèses d’après les chiffres de l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Les États-Unis ne sont pas loin derrière, avec seulement un point de moins. Les informations chiffrées datent de 2008. Des études menées plus récemment par d’autres organismes diffèrent légèrement.

Selon les Nations Unies, le surpoids (obèses compris) touche près de 70 % des Mexicains. Les proportions deviennent particulièrement inquiétantes chez les jeunes. Le nombre d’enfant obèses a triplé en seulement dix ans.

Une évolution qui a des conséquences dramatiques sur l’état de santé de la population. Chaque année, 400 000 nouveaux cas d’hyperglycémies sont constatés au Mexique, où le diabète tue 70 000 personnes par an. L’obésité et les pathologies associées coûtent près de 10 milliards d’euros annuels au système de santé mexicain.

Autre constat surprenant dans cette étude, parmi les pays plus “petits“, l’Egypte avait un taux d’obésité de 34,6 % en 2008. Si l’on observe les pays avec moins d’habitants, d’autres taux dépassent celui du Mexique. Au Koweït, 42,8 % de la population est obèse selon cette étude, 34,3 % en Jordanie. C’est une petite île du Pacifique qui remporte la palme, l’île de Nauru. La plus petite république du monde a un taux d’obésité de 71,1 %. Elle est suivie par les îles Cook avec 64,1 % d'obèses.

Violaine Badie

Source : FAO : “The state of food and agriculture“, 2013 (rapport consultable en ligne)

Ecrit par:

Violaine Badie

Créé le 11 juillet 2013