Pris 6 heures avant le coucher, le café perturbe le sommeil


Les amateurs de café se divisent en plusieurs écoles, notamment concernant l’heure du dernier “petit noir“ : après le déjeuner ou après le dîner ? Tout dépend de la sensibilité de chacun aux effets de la caféine sur le sommeil. D’après des chercheurs du Henry Ford Hospital de Detroit (Etats-Unis), la prise de caféine 3 heures ou 6 heures avant le coucher perturbe notablement le sommeil.

Selon une récente étude américaine, la caféine perturberait notablement le sommeil.

Pour bien dormir, il est généralement conseillé d’éviter de boire du café, du thé, de l’alcool… Mais qu’en est-il réellement des effets de la caféine sur le sommeil lors d’une prise tardive, c’est-à-dire en fin de journée ou en soirée ? C’est ce qu’ont cherché à savoir Christopher Drake et ses collègues du Henry Ford Hospital de Detroit.

Pour étudier les effets de la caféine sur le sommeil, ils ont administré à des participants, soit  des comprimés de 400 mg de caféine, soit des comprimés placebo et ce, juste avant, 3 heures ou 6 heures avant le coucher. Résultat, il semble bien que les participants ayant pris 400 mg de caféine 3 heures avant ou juste avant le coucher voyaient leur sommeil perturbé.

Notons cependant que 400 mg de caféine constitue une dose assez élevée, qui ne correspond pas vraiment à nos usages. Les Américains ont plus d’habitude de consommer de grandes tasses de café philtre qu’ils boivent en grandes quantités alors que les Français sont plus accros à l'expresso. Et contrairement à une idée reçue, le petit “noir“ n'est pas le plus concentré en caféine. A volume égal (250 ml, soit une tasse), vous en trouverez plus dans un café filtre (179 mg) que dans un café percolateur (118 mg). Quant à l'expresso à l'italienne, dont le volume est bien moindre (50 ml) il contient 89 mg de caféine. Mais la teneur en caféine du café varie selon son mode de préparation, la quantité et le type de grains de café utilisé. En France, il est conseillé de ne pas dépasser 200 à 300 mg de caféine par jour, sachant qu’on n’en trouve pas que dans le café : le thé et les sodas en contiennent également (voir notre dossier sur la caféine).

Pour conclure, si cette étude note des effets réels de la caféine sur la qualité et la quantité de sommeil, ses résultats restent bien difficiles à interpréter en fonction de nos habitudes de vie. Alors si vous faites partie de ceux qu’un “petit noir“ le soir n’empêchent pas de dormir, continuez à vous faire plaisir !  

Yamina Saïdj

Source : Caffeine Effects on Sleep Taken 0, 3, or 6 Hours before Going to Bed, C. Drake and al, Journal of Clinical Sleep Medicine, novembre 2013

Ecrit par:

Yamina Saïdj

Créé le 25 novembre 2013