Des substances cancérogènes retrouvées dans le café


Des chercheurs espagnols ont découvert des mycotoxines dans plus de cent cafés vendus en supermarché. Ces substances sont probablement cancérogènes et peuvent, pour certaines, perturber nos systèmes immunitaire et endocrinien.

Des chercheurs espagnols ont découvert dans plus de 100 cafés des mycotoxines. Certaines d'entre elles sont suspectées d'être cancérogènes.

Les mycotoxines sont des substances produites par des champignons qui contaminent des cultures sur pied. Selon une étude menée par l’Université de Valence (Espagne), les mycotoxines pourraient également contaminer le café.

Des substances cancérogènes, hépatoxiques et immunotoxiques

Après avoir analysé la composition de 103 cafés achetés dans des supermarchés espagnols, les chercheurs ont détecté la présence de fumonisines, d’aflatoxines, de trichotécènes et d’autres mycotoxines en développement, et ce dans tous les échantillons. Les quantités retrouvées vont de 0,10 à 3,57 microgrammes par kilogramme. Or, plusieurs études ont démontré que certaines mycotoxines étaient suspectées d’être cancérogènes, hépatoxiques (les aflatoxines), dermonécrosantes (trichotécènes) ou encore immunotoxiques (fumonisines, trichotécènes).

Des quantités élevées d’une mycotoxine associée à des troubles du rein

Parmi les mycotoxines détectées dans les échantillons de café, une seule fait l’objet d’une règlementation en Europe dans les denrées alimentaires : l’ochratoxine A. Cette dernière est associée à des troubles du rein et à des tumeurs urothéliales (qui touchent la muqueuse qui tapisse les voies urinaires).

La quantité maximum tolérée pour cette mycotoxine est de 5 μg/kg pour le café torréfié et le café moulu et de 10 μg/kg pour le café soluble. Mais les résultats de l’étude ont montré que 5 échantillons de café contenaient des quantités d’ochratoxine A bien plus élevées. Ainsi, un café décaféiné vendu en capsules affichait un taux d’ochratoxine A de 32,40 μg/kg !

Les techniques d’élaboration du café pointées du doigt

Aujourd’hui, il est impossible de savoir si les quantités retrouvées dans ces échantillons de café sont potentiellement dangereuses pour la santé, explique l’étude. Toutefois, les chercheurs estiment qu’il est nécessaire de mener plus de recherches sur un éventuel lien entre exposition aux mycotoxines dans le café, boisson très consommée, et risque pour la santé. “Il serait également intéressant d’étudier l’impact des technologies utilisées dans l’élaboration du café sur la présence de mycotoxines dans le produit final“, concluent les chercheurs.

Les mycotoxines sont résistantes à la cuisson et à la stérilisation

Les mycotoxines peuvent contaminer les denrées alimentaires comme la viande ou le lait car elles se retrouvent parfois dans l’alimentation des animaux d’élevage. Elles ont la capacité de résister aux procédés habituels de cuisson et de stérilisation et de persister dans l’organisme en cas d’expositions répétées et rapprochées. 

Annabelle Iglesias

Source : Simultaneous determination of mycotoxin in commercial coffee, Emilia Ferrer and al, octobre 2015, Food Control (abstract disponible en ligne).

Ecrit par:

Annabelle Iglesias

Créé le 29 octobre 2015